de Magie pour les enfants du Cambodge

M’agis

Le 5 octobre nous sommes à la fois partis pour notre tour du monde, mais aussi pour une mission de magie sociale avec l’association M’agis à travers le Cambodge durant deux semaines.

Le but de cette association est d’amener la magie à des personnes qui n’y ont pas accès (en France et dans le reste du monde). Voici un résumé de ces deux semaines de tournée à travers ce superbe pays et ses charmants habitants.

Votre Joker !

Pour ceux qui lisent ces lignes et ne connaissent pas ma magie, je suis magicien en France et vous pouvez retrouver mon travail sur mon site internet : www.jokerdandy.fr ou sur les réseaux sociaux en tapant « jokerdandy ».

Arrivés à l’aéroport nous attendons l’avion de Pierre, l’autre magicien et vice-president de M’agis. Il vient d’Aix-en-Provence et il est aussi cinéaste !

Krousar Thmey

Première étape, Phnom-Penh, où l’ONG Krousar Thmey nous accueille pour la nuit. C’est la première fois que Pierre et moi allons travailler pour ensemble. Nous nous sommes déjà concertés par téléphone pour organiser ce que nous allons présenter, et c’est le moment de peaufiner notre show. Nous montons notre duo car demain matin nous serons en face d’un premier groupe d’enfants.

Arrivés au premier centre Krousar Thmey, nous sommes ravis de l’accueil, on nous sert un festin khmer et le spectacle est un vrai succès. Notre duo se construit et on découvre les styles magiques de l’un et l’autre lors de cette heure de show. On range vite le matériel car il faut maintenant passer à l’atelier !

Faire léviter une carte à jouer

L’idée est non seulement d’éblouir nos jeunes spectateurs, mais aussi de faire en sorte qu’ils réalisent de jolis tours adaptés à leur âge. Pendant une heure nous leur apprenons donc à faire léviter une carte à jouer, à faire apparaître des balles en mousse derrière l’oreille de leurs camarades, faire disparaître leur pouce, faire des choses étonnantes avec de simples élastiques… du matériel que nous leur laissons à la fin de chaque atelier pour qu’ils puissent s’entraîner (pouce compris!).

Les enfants comprennent vite, nous sommes ravis de réussir à nous faire comprendre, que ce soit pendant le spectacle ou lors des ateliers, malgré la barrière du langage.

Juste après notre intervention, les enfants proposent de nous montrer un spectacle à leur tour. Ils ont préparé un show de danse et de musique spécialement pour nous. Nous repartons le cœur rempli d’émotions, des souvenirs plein la tête.

Pack Light, Play Big

Les jours qui suivent notre spectacle se rôde, notre duo s’affirme, on devient sans même s’en rendre compte deux figures connues chez les clowns, l’Auguste et le Clown Blanc. Nous avons créé des numéros visuels et comiques, sur la logique du « Pack Light Play Big », à savoir un matériel léger et compact, adapté à notre tournée en sac à dos, qui permet tout de même de réaliser des tours de scène de qualité.

Aude est notre chargée de communication lors des spectacles et des ateliers. Elle prend de très jolis clichés des enfants des enfants, que vous pouvez notamment retrouver sur la page Facebook de M’agis. C’est Amandine, Secrétaire de M’agis et la femme de Pierre, qui les reçoit en France et se charge des publications finales.

C’est ainsi que nous nous produisons à Siem Reap, toujours pour Krousar Thmey, puis au Foyer Lataste, en pleine jungle de Sisophon au Nord-Ouest du pays.

Foyer Lataste

Là-bas l’un des tours que j’ai absolument voulu ramener a un succès fou! C’est celui de l’eau qui sort de l’oreille d’une enfant. En effet je demande à un petit garçon de mimer l’action de puiser de l’eau sur le bras d’une jeune fille, sans savoir que les enfants vont chercher tous les jours de l’eau au puit voisin! C’est donc un geste qu’ils connaissent bien, et ils sont bien étonnés de voir l’eau sortir de l’eau de la jeune fille, et surtout morts de rire!

Gros plaisir aussi car c’est la première fois qu’on dort sur place après les spectacles et le soir on croise des enfants qui s’entraînent encore sur les tours qu’on leur a montré dans la journée.

Les enfants du Mékong

La mission suivante se passe à Battambang, pour « Les enfants du Mékong ». Aude se sent de plus en plus à l’aise avec les tours que nous apprenons aux enfants et les aide quand ils ne réussissent pas à réaliser les techniques que nous apprenons. Superbe étape, l’accueil de Caroline est formidable.

Pour un Sourire d’Enfant

Notre plus longue étape est chez PSE, Pour un Sourire d’Enfant, la plus grosse des ONG pour lesquelles nous intervenons. Ils aident environ 5000 enfants au quotidien de leur enfance et jusqu’à ce qu’ils trouvent un travail. On y trouve différentes écoles de formation, en hôtellerie, mécanique, cinéma…

Et là, on peut dire qu’on a enchaîné ! 3 spectacles par jour, parfois des ateliers aussi, pour atteindre un maximum d’enfants sur les différents sites gérés par l’ONG.

dans une décharge…

On a l’occasion de présenter notre spectacle sur des publics de maternelles (deux classes de 100!), des enfants handicapés, et même au milieu de leur lieu de vie, ce qui nous a profondément marqué.

Quand on arrive sur le lieu de l’un de nos derniers spectacle, Pauline de PSE qui nous accompagne lors de nos missions nous dit qu’à l’intérieur du centre il est facile d’oublier que les enfants qui fréquentent le village PSE chaque jour vivent dans de telles conditions le reste du temps. C’est un jour férié au Cambodge, ils sont chez eux, et on les voit travailler dans une décharge, de la boue (?) noirâtre jusqu’au genoux…

Gros pincement au cœur

Nous décidons de vraiment tout donner pour ce show, et les enfants sont eux aussi au taquet! Spectacle très physique, ça bouge dans tous les sens et il faut gérer les enfants qui se rapprochent de plus en plus de la table pour mieux voir. Quand on repart, on a du mal à les laisser. On a un gros pincement au cœur. On est contents de leur avoir apporté un moment de répit, d’émotions, de rire, de distraction. De les avoir fait rêver peut-être… car ce qui est bien avec la magie c’est qu’on déforme et qu’on joue avec la réalité. On aimerait faire un miracle pour changer la leur.

Taramana

La dernière étape de notre mission se passe dans une petite ONG, Taramana (le nom des deux premiers enfants à y avoir été accueillis). L’accueil est incroyable! Les enfants ont préparé pour nous un joli fond de scène sur le thème de la magie. On donne tout, car c’est notre dernier spectacle, et l’après-midi on enchaîne sur 3 ateliers pour les différentes classes d’âges.

Au repos !

La mission se termine ici, et nous sommes invités par Benito, le fondateur de Krousar Thmey, à un dîner chez lui pour fêter la fin de nos interventions. On peut enfin se détendre, se dire que le lendemain c’est terminé, qu’on a donné le meilleur de nous-mêmes et qu’on va pouvoir se poser.

Pierre rentre en France, il nous reste une semaine à Aude et moi pour profiter du Cambodge avant notre départ pour la Chine. Nous sommes ravis d’avoir rencontré Pierre, un magicien qui partage la même vision que moi sur cet Art, ce qui n’est pas toujours évident à retrouver chez d’autres collègues magiciens.

Il nous faudra plusieurs bonnes nuits pour récupérer de la fatigue accumulée, mais on est heureux, tellement heureux d’avoir pu vivre cette expérience qui nous marquera à vie.

Pour ceux qui veulent vivre toutes ces émotions en vidéo :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s